Au Festival des Utopies, on se bouge pour la Palestine le 17 sept au Cloître St Thégonnec



Il en est des Utopies comme de l’espoir ou du besoin d’humanité, elles n’ont leur raison d’être que si on les partage avec le plus grand nombre par-delà les frontières et malgré les murs dressés entre les peuples.

 

Utopies d’ici ou d’ailleurs, elles sont toujours le fruit de la résistance de celles et ceux qui ne se résignent pas à l’indéfendable, à l’odieux, à l’injustice et à la toute-puissance des pouvoirs qui prétendent dicter leur loi.

 

Le droit des peuples à l’autodétermination est une de ces Utopies qui n’a pas encore été essayée partout sur la planète. Il est des peuples qui souffrent toujours et encore de la brutalité du colonialisme, de l’occupation militaire, du pillage économique et de la répression quotidienne qui va avec.

 

Le peuple de Palestine est de ceux-là.

 

Un peuple en résistance depuis bientôt 70 ans dont les enfants ne reçoivent en héritage que l’espoir de réussir ce que leurs parents ne sont pas parvenus à faire : Libérer la terre de leurs ancêtres pour y exercer rien que leurs droits mais tous leurs droits.

 

Ces droits que les plus hautes instances internationales prétendent préserver avec de grandes résolutions et des lois soit disant inviolables. Ces lois qui disent qu’un État ne peut pas en occuper un autre, en confisquer la terre, en détruire les maisons, en détourner l’eau des rivières à son seul profit, emprisonner des enfants mineurs loin de chez eux…

 

Ces lois qui décrètent illégales la construction d’un mur de séparation ou l’exportation des produits issus des colonies. Ces grandes déclarations qui n’ont pas empêché que la Palestine voit son territoire réduit comme peau de chagrin au grès des occupations israéliennes depuis 1948.

 

Le peuple palestinien condamné à l’exile ou à vivre chez lui dans des camps de réfugiés sous un régime d’apartheid, encerclé de checkpoints et de miradors partage avec nous cette Utopie là : Que son droit à l’autodétermination devienne effectif par la reconnaissance immédiate d’un État de Palestine libre et indépendant.

 

 

Cette Utopie-là, l’Association France Palestine Solidarité du Pays de Morlaix la partagera avec vous toutes et tous le 17 septembre prochain

au Cloître St Thégonnec.